Hubert Vast

Conseil & Formateur en présence web

06 63 37 31 77

Biennale africaine de la photographie

Biennale africaine de la photographie.jpgDepuis 1994, date de démarrage de la Biennale africaine de la photographie de Bamako, l’on ne cesse de dénoncer le manque de l’appropriation de la manifestation par les Bamakois. Certains accusent : « Les Rencontres ne sont pas faites pour nous. Pour preuve, ils se confinent dans les grands hôtels de Bamako ou au Musée national ». Si par le passé, cela était vrai, cette année à la faveur de la 9ème édition, dans le cadre des manifestations « off », avec ou sans  le soutien du délégué général, un grand effort a été fait pour déplacer la manifestation vers les populations. C’est pour saluer une de ces nombreuses initiatives qui ont fait de Bamako la véritable capitale de la photographie africaine du 1er au 6 novembre 2011, que Hamane Niang, ministre de la culture, a tenu à se déplacer dans le quartier de Badialan II, pour présider le 3 novembre 2011, le vernissage de l’exposition de photographies intitulée « Nous ».

Organisée par l’Association « Caravane photo Mali », créée en novembre 2010 par une dizaine de photographes maliens, l’exposition est une synthèse du travail photographique de cinq photographes : Amadou Baba Cissé, Ouassa Pangasy dite Sabine, Delphine Gatinois, Mathieu Chessel, Rakia Traoré, François Florin, Sthéphane Riffard, Dramane Coulibaly et Sorry Ibrahim Touré. Selon Ouassa Pangassy Sangaré dite Sabine, Présidente de l’association « Caravane photo Mali », dans le cadre de la 9ème édition de la Biennale africaine de la photographie de Bamako, dans le souci de répondre à un souhait de l’Etat malien, son association a décidé d’organiser cette exposition dans le quartier de Badialan II. « Par cette action, nous espérons amener le maximum de Maliens à sortir de chez eux pour aller voir les belles photographies exposées dans des salles, mais aussi dans des rues de Bamako », a-t-elle déclaré.

A son avis cette exposition est dédiée à la mémoire de feu Boubacar Konaté, premier président de l’association « Caravane photo Mali ». Après avoir visité l’exposition de photographies accrochées sur le mur de la salle de Cinéma Lux de Badialan II qui a fermé depuis belle lurette, le ministre de la culture a salué l’association dirigée par Ouassa Pangassy Sangaré dite Sabine. Il a indiqué que ce sont de telles actions que son département souhaite dans le cadre de la Biennale africaine de la photographie. « Il faut amener les photographies aux populations maliennes, là où elles sont, pour que la fête soit totale », a-t-il conclu.

source : maliweb.net

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast