Hubert Vast

Conseil & Formateur en communication digitale

06 63 37 31 77

Portrait de William Klein

william klein 4.jpg

A tour de rôle peintre, photographe, réalisateur, scénariste, costumier, dessinateur, William Klein est un artiste aux multiples talents.
Né le 19 avril 1928 à New York et Fils d'immigrés juifs Hongrois, William Klein vit à Harlem et obtient en 1945, son diplôme en sociologie. C'est pendant son service militaire, en 1947, d'abord en Allemagne puis en France qu'il est subjugué par Paris et l'une de ses habitantes au point de rester dans la capitale française. Peu de temps après, il s'initie à la peinture dans l'atelier de André Lhote, puis dans celui de Fernand Léger.

En 1950 il décide d'aller vivre à La Garenne-Colombes et épouse sa moitié Jeanne Florin.

william klein 3.jpgC'est alors qu'il découvre la photographie par le biais de l'architecture avec une première oeuvre dont le thème sont : Les transpositions murales. Il décide de retourner à New York en 1954, avec la ferme intention d'utiliser cette nouvelle technologie, le verre photosensible pour les photos d'architectures. L'opération se solde par un flop. Dépité, il monte un journal photographique des plus figuratifs sur la capitale nord américaine. Une fois de plus, son projet "dérange" et il est ignoré.

De retour en Europe, l'éditeur Chris Marker, repère son travail et décide d'en faire une oeuvre inédite. La carrière de William Klein est lancée. Et suite à son journal photographique New York qui lui vaut le prix Nadar (1957), il réalise d'autres oeuvres sur ces capitales mondiales qu'il affectionne : Rome lors d'un tournage de Federico Fellini dont il est devenu l'assistant (1957), Moscou (1959) et Tokyo (1965).

william klein.jpgParallèlement, il prend des clichés pour Vogue et commence à se faire remarquer dans le monde de la mode notamment en modifiant totalement l'angle et le style. A partir de ce moment, les modèles ne prendront plus la pose habituelle et classique et les photos de mode seront moins figées et plus vivantes. La mode sera aussi l'un des thèmes de ses innombrables longs métrages (35 films) dans lesquels il s'emploie à mettre en exergue les perversités de la modernité : le grand magasin en 1964, avec Simone Signoret, en 1966 Qui êtes vous, Polly Magoo ? pour lequel il obtient le prix Jean Vigo, et en 1985 La mode, mode d'emploi.

De la mode à la guerre du Vietnam, en passant par la discrimination raciale, il dénonce dans son oeuvre cinématographique et photographique toutes les injustices du monde, les travers et imperfections de l'humain et collabore avec les plus grands comme Louis Malle pour Zazie dans le métro (1960).

hubert vast,photographe mariage lyon,william klein,serge gainsbourgL'éclectique William fait aussi dans le film publicitaire et réalise au cours de sa carrière plus de 250 spots.

A présent reconnu dans son pays natal, Il expose à la Light Gallery de New York. Et par deux fois (1983 et 1985) le centre Pompidou lui consacre une exposition.

Parmi les nombreuses récompenses obtenues : Le Prix International Hasselblad et le Guggenheim Award (USA), le Grand Prix National (France), le Kultur Preiss et le grand prix Agfa-Erfurt (Allemagne).Un hommage lui est aussi rendu pour l'ensemble de son oeuvre en 2002, lors de l'exposition à la maison européenne de la photographie.

source : puretrend.com

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast