Hubert Vast

Conseil & Formateur en communication digitale

06 63 37 31 77

Y a-t-il une vie après la faillite pour Kodak ?

Le pionnier de la photographie s'est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. La marque Kodak ne va pas disparaître pour autant, mais doit de toute urgence s’inventer un nouveau futur.“Kodak n’a pas beaucoup d’options pour remplacer son activité traditionnelle dans le domaine des appareils photo pour le grand public”, explique John Ward, un ancien cadre de Kodak, au site américain spécialisé en économie Business Week. En fait, Antonio M. Perez sait déjà dans quelle direction il veut aller : développer les ventes d’imprimantes aussi bien au grand public qu’aux professionnels. Il espère que les cartouches d’encre seront à l’ère du digital ce que les pellicules ont été à celle de l’argentique : une machine à cash. Pour développer cette activité, qui devrait être rentable en 2013, selon Antonio M. Perez, Kodak compte tirer un trait définitif sur la photo. Signe de cette volonté : le groupe cherche à se défaire de ses quelque 1 100 brevets concernant l’imagerie digitale.

source : france24.com

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast