Hubert Vast

Conseil & Formateur en communication digitale

06 63 37 31 77

Présentation de l'Olympus TG-1

À parcourir les premières lignes du communiqué de presse annonçant ce compact baroudeur, on constate que la marque de ménage pas les superlatifs : « nouvelle référence », « aucun compromis », « qualité d’image à couper le souffle », « caractéristiques hors-normes », « indestructible ». N’en jetez plus ! Il faut dire que le parcours de la fiche technique du TG-1, si l’on met de côté l’absence de mode Priorité, est impressionnant.

Le zoom est bien « ultra lumineux », mais à sa focale de base, 25 mm en équivalent 24 x 36. Mais plus sombre à 100 mm (f/4,9). S’il n’est pas stabilisé, le capteur l’est. Un mode super macro lui permet de photographier à 1 cm, avec l’assistance d’un éclairage d’appoint produit par une petite diode jouxtant le flash. En plus, la distorsion et le vignetage sont compensés numériquement. Olympus présente le concept iHS (évoquant le HS de Canon) visant à magnifier le rendu aux sensibilités élevées et à photographier des sujets mobiles. On n’est donc pas étonné d’y trouver l’autofocus Fast AF, mis au point pour les hybrides de la marque avec une impressionnante efficacité (là, c’est la rédaction qui assume le qualificatif). La puissance de calcul vient d’un processeur TruePic VI à double cœur, capable de gérer des rafales à 5 im/s à pleine définition (25 Jpeg), à 15 im/s ou 60 im/s en 3 Mpxl pour une centaine de clichés.

Le boîtier en métal, intégrant un capteur rétroéclairé de 12 Mpxl, plonge à douze mètres, supporte les chutes de deux mètres et les charges d’un quintal, résiste à -10°. Au dos, un afficheur Oled offre la définition VGA (640 x 480). Comme les autres compacts Though d’Olympus, le système Tap Control sert à activer des fonctions… même avec des moufles, car il implique de taper sur les parois de l’appareil.

Le TG-1 dispose d’un GPS, d’une boussole électronique et d’un manomètre. Il présente une interface HDMI avec pilotage de la lecture des photos et des vidéos depuis la télécommande du téléviseur, plus un port USB compatible audio/vidéo. Le mode d’emploi est même intégré.

La sortie du TG-1 est prévue mi-juin, pour 449 €. Le convertisseur fish-eye vaut 149 €, le complément télé revient à 139 € et l’adaptateur nécessaire à leur montage coûte 19,90€. La concurrence est maintenant ouverte avec le Pentax Optio WG2 GPS qui lui aussi navigue jusqu’à 12 m.

source : lemondedelaphoto.com

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast