Hubert Vast

Photographe / Conseil en présence web

06 63 37 31 77

Portrait de Raymond Depardon

Raymond Depardon s'oriente tôt vers la photographie et en vit dès l'âge de 16 ans. Devenu reporter, il travaille pour l'agence Dalmas puis crée Gamma avec Gilles Caron. Après quelques reportages filmés au Venezuela, au Biafra et au Tchad, il réalise son premier court métrage en 1969 lors des funérailles de Jan Pallach à Prague. Raymond Depardon prolonge son métier de photographe avec le documentaire, se faisant le spécialiste d'un cinéma direct inspiré des Etats-Unis, brut et sans commentaire. Humaniste, Raymond Depardon dénonce les injustices et la souffrance (' Afriques : comment ça va avec la douleur ?'). Il se lance tardivement dans la fiction en 1985 avec 'Empty Quarter, une femme en Afrique' puis 'La Captive du désert' en 1990. En 2004, dix ans après 'Délits flagrants', le cinéaste se penche à nouveau sur le système judiciaire français avec '10e chambre, instants d'audience' qui retrace le quotidien de la 10e chambre correctionnelle de Paris à travers douze affaires survenues entre mai et juillet 2003. Le film est présenté au Festival de Cannes 2004 en sélection officielle hors compétition. L'année suivante, il réalise 'Profils paysans : le quotidien', un documentaire en plusieurs parties dont la suite 'Profils paysans : la vie moderne' est présentée en 2008 au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard. 'Journal de France' qu'il a coréalisé avec Claudine Nougaret est projeté en séance spéciale à Cannes en 2012.

source : evene.fr

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast