Hubert Vast

Conseil & Formateur en présence web

06 63 37 31 77

Test du Nikon J3

nikon J3Joli et facile à prendre en main, le J3 est un bon hybride pour débutant. Mais il est un peu cher face à la compétition.

La promesse / Pourtant en retard dans le lancement de sa gamme d’hybrides, Nikon est actuellement un des leaders du marché avec ses Nikon 1 et ce nouveau J3. Nikon n’a certes pas pris le leadership technologique, mais sa stratégie et ses produits adaptés aux novices ont su plaire : en sera-t-il de même avec ce J3 ?

La réalité / Positionné en milieu de gamme, le J3 est une petite refonte du boîtier hybride précédent, le J2 : le boîtier est bien plus compact et son look encore plus épuré. Côté ergonomie, Nikon a revu sa copie, avec une face arrière dépouillée et une molette de modes (Auto, vidéo, etc.) qui fait enfin son apparition sur le dessus de l’appareil. Le J3 se pilote désormais exactement comme un compact, ce qui est une très bonne chose.

Mise au point et déclenchement ultra rapides / Le gros point fort de l’appareil, c’est sa vitesse : la mise au point et le déclenchement sont quasi instantanés. Déjà très vif dans sa version J2, le J3 accroche désormais encore mieux les sujets en basse lumière. Avec ses Nikon 1, la marque nippone a acquis un sérieux savoir-faire en matière de traitement des données et le J3 en profite, avec des cadences en rafale de 60 images par secondes… limitée à quelques clichés. Mais cela permet aussi au J3 de proposer un mode où l’appareil garde en mémoire une séquence et va nous permettre de choisir la bonne image à postériori.

Petit capteur / Si la qualité d’image est plutôt bonne en photo comme en vidéo – avec des clichés propres jusqu’à 1600 ISO - le petit capteur du J3 a ses limites : la quantité de détails, la montée en sensibilité et la plage dynamique sont inférieures à ce que propose la compétition, que cela soit les Micro 4/3 de Panasonic et Olympus ou, à fortiori, les grands capteurs de Sony et Samsung. S’il est clair que le J3 est supérieur à un compact, il reste loin de certains concurrents comme le Sony RX100, un compact doté d’un capteur aux dimensions similaires.

Un peu trop cher / A 600 euros avec optique, le Nikon J3 souffre aussi un peu de son prix. On trouve des J2, assez proche en termes de performances pour 200 € de moins et des Panasonic GF5X pour à peine 350 euros ! Sans parler du Nex 3N, le nouvel hybride d’entrée de gamme de Sony. Un appareil équipé d'un capteur plus grand et plus performant, d'un écran orientable, d'une optique motorisée plus fine que celle du Nikon J3, d'une batterie deux fois plus endurante et de nombreuses fonctionnalités supplémentaires pour… 100 euros de moins que le J3 ! C’est d’autant moins excusable que le J3 est privé d’écran orientable et tactile, de puce GPS et de Wi-Fi. Et il se contente d'une simple optique mécanique, plutôt encombrante au regard de la finesse de l’appareil.

Batterie de compact / L'autre reproche que l'on peut faire au J3 est la durée de vie de batterie : seulement 220 clichés. Une valeur au niveau des mauvais compacts, loin des Sony NEX (420 clichés en moyenne) ou des reflex (500 à 700 clichés).

le verdict / Facile à prendre en main, le J3 a un défaut majeur : son prix. Avec la baisse des prix de modèles précédents et surtout l'arrivée du NEX 3N qui offre plus pour moins cher, les 599 euros de ce J3 nous paraissent trop élevés. Sa note de 3 étoiles tient donc compte du prix et de la compétition, nous lui aurions mis un bon 4 étoiles sur le plan purement ergonomique et technique.

source : 01net.com

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast