Hubert Vast

Conseil & Formateur en présence web

06 63 37 31 77

Test du Canon PowerShot N

canon powershot NSi vous pouvez dépasser la conception classique des appareils photo compacts et vous faire à une manipulation réinventée, le Canon PowerShot N est le compagnon parfait pour votre smartphone.

Le Canon PowerShot N est un petit appareil photo particulier. Canon a pris un modèle de sa gamme PowerShot et lui a raboté les côtés, ne laissant rien d’autre que l’objectif et l’écran. Dans une épaisseur de 3 centimètres entre le zoom 8x ( équivalent à un 28-224 millimètres, f/3.0-5.9) et l’écran tactile orientable de 2,8 pouces, se trouvent un capteur CMOS "rétroéclairé" (BSI - backside illuminated) de 12 millions de pixels, un espace pour accueillir la batterie amovible et une carte mémoire microSD. LA Canon PowerShot N dispose d'une puce Wi-Fi pour permettre, entre autres, la connexion avec des appareils iOS et Android.

Rapetisser à ce point la taille du boîtier force à revoir certaines choses dans la conception et l'ergonomie. Des changements qui demandent au moins un certain temps d'adaptation vous utilisiez avant un autre appareil. Celui-ci fonctionne comme un ultra compact complémentaire des fonctions photo d’un smartphone.

Qualité d’image Un des avantages à utiliser un véritable appareil photo doit normalement être la qualité des clichés. Le PowerShot N remplit parfaitement ce rôle, spécialement dans des conditions de basse luminosité. Les couleurs sont respectées et ne se détériorent ou ne se délavent pas dès que la sensibilité monte au-dessus de 400 ISO. Vous pouvez même monter jusqu’à 1 600 ISO et obtenir des résultats exploitables. Les photos sont agréables et lumineuses, sans bruit excessif qui détruit tous les détails. Evitez, en revanche de monter au-dessus d'une sensibilité de 1 600 ISO.

La définition de 12 millions de pixels est loin des sommets qu'atteignent certains compacts d'aujourd'hui. Ce n’est pas énorme lorsque vous souhaitez procéder à des agrandissements, des recadrages ou des tirages en grand format. Mais cela reste suffisant pour la plupart des situations.

La qualité vidéo est excellente. Le Canon PowerShot N s'avère réactif et rapide tant dans le suivi d'autofocus que lors de l'utilisation du zoom. Cependant, vous entendrez le moteur de l’objectif dans votre clip et peut-être des clics en provenance de l’autofocus, particulièrement dans les environnements calmes. C’est inévitable au regard de la proximité entre l’objectif et le microphone mono situé juste au-dessus.

Performances Le PowerShot N s'avère rapide. Il permet de prendre facilement des clichés d’enfants ou d’animaux qui ont la bougeotte. Vous y arriverez certainement, mais pas sans un peu d’entraînement et un bon sens du timing.

Entre l’appui sur le bouton d’alimentation et la première photo, il s’écoule 1,9 seconde. Le temps de latence moyen entre deux clichés est à peu près identique, 1,8 seconde sans le flash. Le temps de latence entre l'appui sur le déclencheur et la prise de la photo se situe autours des 0,3 seconde en conditions lumineuses. C’est assez bon, dans la lignée des concurrents directs de ce PowerShot N.

Cet appareil dispose d’une fonction de prise de vue en rafale, accessible dans le mode Programme Auto, capable de shooter en continu à 2,3 images par seconde, avec mise au point et exposition réglés sur le premier cliché. Cela fonctionne jusqu’à ce que la carte mémoire soit remplie, ce qui est une bonne chose car les autres compacts souffrent généralement d’un point de rupture vous demandant à ce que tous les clichés soient enregistrés avant de pouvoir poursuivre.

Design et caractéristiques En dehors de sa taille, ce qui reste le plus notable dans la conception du PowerShot N concerne les moyens d’actionner le zoom et le déclencheur. Si vous regardez l'appareil, vous ne pouvez pas les distinguer et pensez que tout se fait via l’écran tactile (et vous pouvez, de fait, l’utiliser pour zoomer et déclencher). Mais ils sont là sous la forme de deux bagues autour de l’objectif : à l’intérieur, la commande du zoom et à l’extérieur, un peu plus épaisse, celle du déclencheur.

Ce ne sont pas les commandes les plus faciles à utiliser, tout simplement parce que ces deux bagues sont très rapprochées et à peine différentes l’une de l’autre. Ajoutez à cela avec la petite taille du boîtier et cela devient presque trop inconfortable pour que certains utilisateurs réussissent à stabiliser l'appareil. Avec l’écran tactile orientable à 90° et ce système de commande par bague, il est possible de prendre des clichés sous différents angles plus facilement qu’avec un compact traditionnel.

L’écran peut également être utilisé comme un support pour l’appareil, ce qui aide à le positionner sur une table et à l’orienter pour les autoportraits (même s’il aurait été préférable que l’écran pivote à 180° pour qu’on puisse voir ce qu’on prend dans cette situation). Un capteur gyroscopique replace l’image dans le bon sens si vous tenez l’appareil à l’envers.

La plupart des fonctions sont accessibles via l’écran tactile, mais on trouve tout de même de tous petits boutons sur les côtés de l’appareil. Le bouton de mise en marche est au sommet de la tranche droite. Il est facile de l'actionner accidentellement. Sur la gauche, se trouvent un petit interrupteur permettant de choisir entre les principaux modes de prise de vue et le nouveau mode Creative Shot, un bouton Connect pour les appareils mobiles et un bouton Lecture pour visionner les photos.

Avec un espace aussi limité, Canon a utilisé une petite batterie lithium-ion pour l’alimentation et un emplacement pour carte microSD pour le stockage. Le plus gros souci reste le Wi-Fi, toujours très gourmand en énergie.

L’appareil photo se recharge par câble USB (une rareté chez Canon) via une prise mini-USB. Non seulement cela évite d’avoir à constamment sortir la batterie pour la charger, mais il est aussi possible d'utiliser l'USB pour décharger les photos et les vidéos de la mémoire. Ce qui évite également de devoir sortir la carte microSD.

En utilisant le logiciel CameraWindow et le site Canon Image Gateway, vous pouvez configurer l’appareil photo pour transférer directement vos clichés et clips vidéo sur Facebook, Twitter, YouTube ou les envoyer par e-mail. Mais pour cela, Canon vous oblige à créer un compte sur Image Gateway avec identifiant et mot de passe. Il faut donc charger vos données vers ce service au lieu de tout faire directement depuis l’appareil. Si cela vous pose problème, vous pouvez utiliser l’application CameraWindow pour iOS ou Android et envoyer vos photos et vidéos directement sur un terminal mobile à des fins de visualisation, d’édition et de partage.

Le processus d’appairage avec un smartphone ou une tablette est simple. Le Canon PowerShot N enregistre un profil de celui-ci ou de celle-ci. Appuyez sur le bouton Connect et lancez l’application : ils sont connectés. L’application vous permet de visualiser les photos de l'appareil photo et de les transférer sur votre appareil mobile. Vous pouvez également ajouter des données de géolocalisation aux photos de l’appareil.

Le Canon PowerShot N de dispose pas d’un véritable flash. Il est équipé petite lampe qui ne peut être aussi puissante. Elle ne peut éclairer qu'un sujet à quelques dizaines de centimètres.

La plupart des utilisateurs ne quitteront pas le mode Auto, qui se montre fiable. Mais il existe aussi un mode Programme Auto si vous voulez par exemple modifier les réglages de sensibilité, la balance des blancs ou utiliser le mode rafale. Mais c’est à peu près tout ce qui est disponible en commandes manuelles.

Le PowerShot N inaugure un nouveau mode Creative Shot qui va au-delà du simple ajout d’effets et de filtres. Prenez une photo et l’appareil va automatiquement créer cinq versions différentes du cliché –en plus de l’originale–, utilisant différentes couleurs et tonalités, différents cadrages et style. C’est une fonction assez intelligente qui fonctionne bien, surtout si vous souhaitez partager votre photo sans avoir à patauger à travers la liste sans fin des filtres d'un téléphone.

Le Canon PowerShot N est un excellent compagnon pour votre photophone. Il dispose d’un zoom optique avec une excellente stabilisation de l’image, affiche une très bonne qualité photo et vidéo (meilleure que celle du capteur photo d’un smartphone "classique") et intègre du Wi-Fi afin que vous puissiez partager vos photos presque aussi facilement que si vous les preniez avec votre smartphone. Et tout cela pour un encombrement minimal !

source : cnetfrance.fr

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast