Hubert Vast

Conseil & Formateur en présence web

06 63 37 31 77

Présentation du Leica T

"Coup de tonnerre dans le monde de la photo numérique : Leica « l’ancien » lance en grande pompe son premier appareil photo hybride et fait le grand saut dans le monde numérique avec son Leica T – Typ 701 ou projet Taifun pour les intimes. Cela ne veut pas dire que la marque était absente du numérique, ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit ! Mais entre un M à la mise au point manuelle dont la monture date des années 50, des X et X-Vario à optique non interchangeable, des compacts Panasonic brandés Leica ou un système S à capteur moyen format, la marque n’avait pas encore d’offre à optique interchangeable accessible au plus grand nombre. Le T vient donc palier cette faiblesse.

Travail d’orfèvre made in Germany

45 minutes : c’est le temps qu’il faut aux employés de Leica pour… polir le boîtier en aluminium ! Taillé dans la masse, ce gros bloc de métal offre au T un toucher vraiment exceptionnel. Assemblé en Allemagne, le T met l’accent sur le luxe et jouit d’une finition vraiment très haut de gamme. A la manière des montres de luxe – qui, au final, ne font que donner l’heure – le Leica T tente de (re)donner des lettres de noblesse à l’appareil photo dans notre ère numérique. Et c’est surtout sur ce point que ce Leica se justifie : si sa base technique n’a rien de révolutionnaire (voir ci-dessous), son degré de finition et son design « by Audi » sont LES arguments qui font la différence.

Base technique classique

Un capteur CMOS au format APS-C de 16 Mpix « conçu par un grand constructeur japonais », un mode de mise au point automatique par détection de contraste ou encore un mode rafale à 5 images par secondes : la fiche technique du Leica T est semblable à de nombreux hybrides que nous avons déjà vu – Sony bille en tête. Mais pour un Leica, il paraît incroyablement mainstream et devrait, de fait, moins choquer qu’un M qui ne fonctionne qu’en mise au point manuelle  - et ainsi toucher un public plus large.

Grand écran, menu tactile et mémoire interne

A côté de cette technique classique, le T dispose tout de même de quelques spécificités. L’écran tactile tout d’abord : non seulement il est très grand (9,4 cm) mais en plus il est l’unique moyen de piloter l’appareil puisque le boîtier fait fi de l’ensemble des boutons. « Un Leica tactile, c’est un sacrilège ! » crieront les gardiens du temple. Ce à quoi nous répondrons que c’est pourtant bien logique. La cible du T n’est absolument pas celle du M et c’est justement pour cela que Leica a fait ce choix. Outre ce grand écran « tour de contrôle », la quantité de mémoire embarquée surprend puisqu’il y a pas moins de 16 Go ! Si on ajoute une carte SDXC, le Leica T peut donc capturer 80 Go de photos sans avoir à passer par la case « vidange sur le PC ».

Le Wi-Fi, oh si !

Encore une offense aux traditions, le Leica T se pilote au doigt et … au smartphone. Enfin avec un iMachin (phone ou pad), puisque dans un premier temps seuls les appareils à la pomme seront compatibles – Android devrait arriver par la suite. A priori l’appareil est entièrement pilotable par cette application. Ce n’est pas une première dans le monde de la photo, mais cela achève de nous convaincre que Leica a bien fini par embrasser complètement le monde numérique.

Des optiques chères

Les cailloux Leica sont chers, mais très réputés pour leur qualité optique. Deux modèles seront proposés au lancement : un 18-56 mm f/3.5-5.6 équivalent à un 27-84 mm et un 23 mm f/2 équivalent à un 35 mm, une vraie focale de reportage. Outre sa bonne valeur d’ouverture, le 23 mm est aussi une optique assez compacte et assez légère (154g sans pare-soleil, 186 g avec). La vraie interrogation vient du zoom 18-56 f/3.5-5.6 (27-84 mm). S’il n’y a guère de doute quant à sa qualité – l’optique du Vario X est proche et offre de bons résultats – le rapport prix/luminosité a de quoi refroidir les plus motivés : ses valeurs d’ouverture sont celles d’une optique de base (f/3.5-5.6) quand son prix est celui d’un 24-70 f/2.8 (1450 € !). Certes le 23 mm est plus cher (1600€) mais si la qualité de cette focale fixe est aussi bonne que celles du système M, la valeur d’ouverture f/2 choque moins. Nous surveillerons donc la qualité d’image du « zoom kit » afin de voir si la dichotomie prix/ouverture a du sens. Plus tard dans l’année Leica lancera un zoom grand angle équivalent à un 16-35 mm – le Super-Vario-Elmar T 11-23 mm f/3.5-4.5 ASPH – et un zoom téléobjectif équivalent à un 80-200 mm – le Vario-Elmar 55-135 mm f/3.5-4.5 ASPH.
Le Leica T sera disponible à partir du 26 mai prochain.

Leica T nu : 1500 €
Summicron T 23 mm f/2 ASPH : 1600 €
Vario-Elmar T 18-56 mm f/3.5-5.6 : 1450 €"

source : 01net.com

siret : 513 289 629 00018 

L'ensemble des photos du site sont tous droits réservés par Hubert Vast